"Quand, obsédés par nos rêves cauchemardesques de maîtrise, nous trouvons que nos vies ne sont pas assez intéressantes, et que nous voudrions casser le destin pour le rendre plus digne de nous, moins vain, quand nous nous souhaiterions taillés dans la pierre, roc du roc, ineffaçables, et non pas simples nuages et devenir, nous devrions peut-être nous rappeler de la belle intuition de Borges : "Quiza la nube sea no menos vana que el hombre que la mira en la manana" (le nuage n'est peut-être pas moins vain que l'homme qui le regarde au petit matin). "

Miguel Benasayag